SKOL RUGBY AN NAV KER : site officiel du club de rugby de RIANTEC - clubeo

La Défense autour des Rucks

La défense autour des rucks 

Importance de cette phase
Le nombre de phases de fixation a considérablement augmenté au cours de ces dernières années, passant en moyenne de 69 à la WRC 1995 à 144 à la WRC 2007 (données IRB), soit 107% d’augmentation. Parmi ces phases de fixation, chacun aura remarqué la prépondérance des ruks suite aux placages de plus en plus nombreux et de plus en plus efficaces.
Si cette augmentation peut être attribué, comme on entend dire ici et là, à un manque « d’imagination offensive », il est surtout à noter les progrès défensifs en terme d’organisation collective et d’efficacité individuelle, tout deux étant bien entendu étroitement liés.
Tout au long de cette partie, nous nous proposons donc d’apporter quelques éléments facilitant la mise en place d’une défense efficiente autour des rucks.
Placement souhaité


 
Organisation du 1er rideau défensif
Le rôle de chacun
Les leaders « 1 »
Au nombre de 2, ils sont les joueurs les plus proches du regroupement (droite et gauche) et forment la base de l’organisation du 1er rideau défensif. Dans notre dispositif, ils s’identifient sous le terme « 1 ».
Leurs rôles
-        Se positionner légèrement en retrait de la ligne de hors jeu pour indiquer aux autres joueurs la limite à ne pas dépasser dans le positionnement
-        Défendre le 1er couloir au bord du regroupement en défendant notamment sur les « pick and go »
-        Sur une passe 9-10 : monter dans son couloir puis fermer l’espace intérieur du pointeur avec l’aide du garde.
Cette montée permet de défendre sur les croisées et les passes intérieures autour du 10 ainsi que sur les crochets intérieurs du n°10.
Erreurs à éviter
-        Ne pas anticiper la passe du n°9 et quitter son couloir
-        Ne pas défendre sur le n°9 si celui-ci par en travers. Garder son couloir pour défendre sur une éventuelle croisée ou passe intérieure.


Les gardes « 2 »
Egalement au nombre de 2, les gardes se positionnent à l’extérieur des leaders. Dans notre dispositif, ils s’identifient sous le terme « 2 ».
Leurs rôles
-        Défendre la zone extérieure du leader
-        Défendre sur le relayeur lorsque celui-ci porte le ballon en travers
-        Sur une passe 9-10 : monter dans son couloir puis fermer l’espace intérieur du pointeur avec l’aide du garde. Il se retrouvera plaqueur sur tout crochet intérieur du 10 ou sur passe intérieur du 10
Erreurs à éviter
-        Anticiper la passe 9-10 et laisser un espace libre à l’extérieur du leader 1
Les pointeurs « 10 »
Les pointeurs sont les joueurs qui se situent à l’extérieur des gardes. Selon le positionnement du ruck sur la largeur du terrain, nous aurons un pointeur de chaque côté ou un seul pointeur situé dans le grand côté (cas des rucks proches de la ligne de touche, sans menace offensive apparente. Dans notre dispositif, ils s’identifient sous le terme « 10 ».
Leurs rôles
-        Ils se situent en vis-à-vis du joueur adverse se positionnant « en n°10 » pour lancer la ligne d’attaque.
Et l’homme de base ?
Vous l’aurez noté, nous ne préconisons pas ici la mise en place d’un « homme de base » (dans l’axe du regroupement). En effet, après analyse, il nous semble que de vouloir positionner ce joueur engendre plus d’inconvénients que de bénéfices dans l’organisation collective. A savoir :
-        Difficulté pour la triplette « leader – homme de base – leader » à se mettre en place. Les joueurs se situent difficilement, hésitent et au total ne sont pas rapidement concentrés ou se trompent sur leurs tâches à accomplir ;
-        L’homme de base étant souvent absent, l’organisation collective compte sur un joueur non présent. Ceci fragilise notre rideau défensif en offrant des portes de sorties aux utilisateurs.
-        Mettre un homme de base dans le dispositif défensif, signifie mettre un joueur de moins sur la largeur ou la profondeur du terrain. Nous préférons donc renforcer notre 1er rideau défensif (R1) sur la largeur.
Il s’agit ici d’un choix dicté par l’expérimentation des 2 systèmes défensifs
Du proche au lointain…
La mise en place du 1er rideau défensif doit se faire le plus rapidement possible afin de rapidement verrouiller l’ensemble des espaces latéraux. Cependant, dans un souci d’efficacité, les espaces proches du ruck seront à défendre en premier (empêcher de se faire transpercer au près par du pick and go) avant de défendre sur les extérieur. Ainsi, la défense s’organise du proche au lointain…
Une communication nécessaire
L’efficacité de la mise en place du 1er rideau défensif passe aussi par une communication efficace permettant l’établissement ou le rétablissement de l’équilibre numérique et positionnel. Les joueurs les mieux placés pour communiquer sur un manque de joueur sur un des deux côtés sont les joueurs les plus extérieurs. En effets, ils sont les plus à même de mesurer les surnombres offensifs.
Des permutations pour plus d’efficacité
Une fois le 1er rideau défensif organisé sur les largeurs, nous allons essayer de le rendre plus efficace encore, à condition que le temps de sortie du ballon le permette (sortie ralentie). Pour ce faire, il convient de déplacer les joueurs sur la ligne défensive en fonction de leurs qualités physiques et athlétiques. Ainsi, pour schématiser, plus le n° du joueur est petit, plus il va tenter de se rapprocher du ruck. A l’inverse, plus le n° du joueur est grand, plus il va essayer de se repositionner sur les extérieurs (de la force autour et de la vitesse sur les extérieurs).
Ces permutations doivent se faire sans jamais désorganiser le 1errideau défensif, c’est-à-dire qu’à tout moment le rideau doit être prêt à monter. Pour ce faire, les permutations se font une par une avec le joueur se rapprochant du ruck passant devant celui qui s’en éloigne.
Le placement par rapport à son vis-à-vis
Dans un souci d’efficacité individuelle et de cohérence collective, il est important de tous fonctionner avec les mêmes repères défensifs. Ainsi, le principe retenu est le suivant :
-        Chaque joueur se positionne par rapport à son vis-à-vis avec son épaule extérieure alignée sur l’épaule intérieur de son vis-à-vis.
nov.
U S Acignolaise
nov.
Douarnenez R A C
nov.
déc.
nov.
déc.